Actualités

Résidence la Main à l’Oreille

Lorsque nous rapprochons la main à l’oreille c’est pour mieux entendre. Cette posture est un indicateur social d’écoute et d’attention. L’interlocuteur peut alors se livrer, il sera entendu. Comment pouvons-nous nous écouter et nous comprendre lorsque nous ne parlons pas la même langue ?

Bérengère Amiot et les enfants de l’école St Armel s’interrogent depuis plusieurs semaines sur cette question, ils ont choisi de raconter l’histoire du Petit Chaperon Rouge en huit langues différentes en fabriquant des objets.

Cette collection de dispositifs interactifs et sonores sont des expérimentations hybrides mêlant du design d’objet, du graphisme et de l’électronique, autour de la langue et du conte.

La résidence La Main à l’Oreille va chercher, pendant 3 ans, à établir un lien créatif entre les langues, l’école et les habitants du quartier du Blosne.

en partenariat avec l’association Electroni-k

electroni-k.org