Cartes subjectives, cartes sensibles

Pop-Up

Maquette subjective du Centre Pénitenciaire pour Femmes de Rennes

Pop-Up a été pensé et conçu par neuf femmes du Centre Pénitentiaire de Rennes. Pendant 15 jours, elles ont écrit, dessiné, conceptualisé une maquette de la prison pour nous en livrer un regard riche et nuancé. Pour pouvoir en découvrir toutes les facettes, il faut soulever les toits, déplacer les textes ou encore retourner les bâtiments. À l’image d’un livre Pop-Up, les récits se dévoilent page après page.
La prise de parole n’est pas simple dans une prison car elles vivent toutes ensemble dans un vase clos. Les propos sont amplifiés et vite déformés. L’intimité n’existe pas, m’ont-elles expliquée, malgré la solitude pesante. Il étaient plus facile, plus percutant pour elles, de parler de déshumanisation et d’infantilisation par des collages d’image que par des mots.
La fenêtre de leurs cellules est un point de fuite. Chaque jour, elles portent leurs regards à travers les barreaux hexagonaux. Et pourtant elles ont dû mal à décrire leurs vues respectives, à se situer dans l’espace, à savoir ce qu’elles voient… Elles ne connaissent pas la ville qui les entoure, malgré qu’elles y vivent depuis des années.

Ce projet a été cofinancé par la direction régionale des affaires culturelles et la direction interrégionale des services pénitentiaires de Rennes dans le cadre du protocole « Culture-Justice ».

En partenariat avec la Ligue de l’Enseignement 35, l’association Electroni[k] et le LabFab de la Maison des Associations.

Résidence artistique Pop Up, PCF

Résidence artistique Pop Up, PCF

Résidence artistique Pop Up, PCF

Résidence artistique Pop Up, PCF

 

Maquette
Dimensions : largeur 800 mm, longueur 800 mm
Matériaux : CP de peuplier, composants électriques
Production : DRAC Bretagne et SPIP 35
Crédit photo : Bérengère Amiot

Carte Mémoire

Carte subjective de Rennes par des habitants en partenariat avec le CCAS

Carte Mémoire est une invitation à la flânerie.

Carte Mémoire est une représentation de la ville de Rennes par ses habitants. Comment peut-on raconter la ville, sa ville, son quartier ? À travers leurs déplacements, leurs habitudes, les participants se dévoilent, se découvrent les uns les autres et échangent sur la question de l’espace public. D’habitants, ils deviennent usagers, historiens,
urbanistes, graphistes, maquettistes…
Des animations en réalité augmentée se sont cachées dans les maisons pour donner vie à la ville.
Carte Mémoire a été créée dans le cadre de 10 ateliers avec des personnes en grande précarité à l’Hôtel Pasteur.
Théâtre du Vieux St Étienne, festival Maintenant, Electroni[k], édition 2017

 

Installation
Dimensions : largeur 2000 mm, longueur 2000 mm
Matériaux : plexiglass, CP de peuplier, composants électriques
Production : Association Electroni[k]
Crédit photo : Gwendal Le Flem, Alter1fo